Peter Schiefke

Votre député de


Vaudreuil-Soulanges

Peter Schiefke

Votre député de


Vaudreuil-Soulanges

Menu

Notre engagement à l’égard de nos petites entreprises

Au courant des trois derniers mois, j’ai joint mes efforts à ceux du Premier ministre, du ministre des Finances ainsi qu’à ceux de mes collègues élus à travers le pays, pour tenir des consultations avec les propriétaires des petites entreprises dans le but d’avoir une rétroaction constructive concernant les mesures fiscales proposées par le ministre des Finances en juillet dernier. Cette réforme représentait une part essentielle de la promesse faite en 2015 de réévaluer notre système fiscal dans l’objectif ultime de le rendre plus juste et plus équitable, tout en faisant la promotion de la croissance de nos petites entreprises. Avec la récente conclusion formelle de la période de consultations, je suis heureux de dire que les avis que nous avons reçus ont été d’une grande utilité.

À travers les derniers mois, j’ai aussi eu l’opportunité de m’entretenir avec un grand nombre de propriétaires de petites entreprises qui s’identifient à notre communauté de Vaudreuil-Soulanges. Je souhaite d’ailleurs les remercier chaleureusement d’avoir pris le temps de le faire. Ils ont partagé des pensées, des préoccupations et des idées et j’ai été, à mon tour, fier de les partager avec le ministre des Finances. Ils ont par ailleurs souligné l’importance de préserver les précieux moyens qui leur permettent de grandir et d’être compétitifs. Ils ont aussi rappelé l’importance de pouvoir transférer une entreprise d’une génération à l’autre, sans la présence d’un fardeau indu. À titre de député pour Vaudreuil-Soulanges, j’ai travaillé à m’assurer que plusieurs voix issues de notre communauté soient entendues et s’ajoutent aux voix des Canadiens à travers le pays. Après la tenue de consultations élargies, le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, a annoncé, lundi 16 octobre, que les considérations des propriétaires de petites entreprises canadiennes seront reflétées dans la proposition finale, qui sera présentée dans les jours et semaines qui suivent. Alors que des annonces continueront d’être faites, je m’assurerai de partager l’information avec vous.

Toujours dans l’idée de poursuivre notre engagement à l’égard de nos petites entreprises, le ministre des Finances, la ministre de la Petite Entreprise et du Tourisme et le Premier ministre Justin Trudeau ont aussi annoncé ce lundi une baisse du taux d’imposition pour les petites entreprises au Canada, qui passera ainsi de 10,5% à 9%, d’ici les quinze prochains mois.

En baissant le taux d’imposition pour les petites entreprises à 9%, non seulement nous répondons à une promesse électorale clé, mais nous nous assurons aussi que les propriétaires de petites entreprises auront plus d’argent à investir dans leur croissance. Cette réduction permettra aussi au Canada de maintenir sa compétitivité à l’international, avec un taux d’imposition des petites entreprises de loin le plus faible parmi les pays des G7, incluant les États-Unis, la France, l’Allemagne et le Japon. Une étude datée de 2016 et provenant de la firme KPMG sur les coûts totaux en matière d’imposition a démontré que le Canada possède les coûts globaux associés à la taxation les plus faibles parmi les 7 plus grandes économies du monde. Avec cette récente annonce, le Canada se place, sans contredit, en tête du G7 et quatrième parmi les économies de l’OCDE en matière de taux d’imposition des petites entreprises.

Conséquemment, des villes comme Montréal, Toronto et Vancouver se classent parmi les cinq villes les plus favorables en affaires, comparativement aux économies les plus influentes du monde. Ainsi, on s’assure que le pilier de l’économie canadienne, nos petites entreprises, aient accès à davantage de ressources pour faire fructifier leurs affaires.

Ces politiques témoignent du succès de notre pays, du fait même de sa Petite Entreprise. Après tout, les petites entreprises représentent 98,2% de toutes les entreprises canadiennes. Cette année, le PIB canadien est voué à une croissance plus rapide que celle de n’importe quel autre pays membre du G7, à 3%. Depuis la formation du gouvernement en octobre 2015, l’économie canadienne s‘est enrichie de 437 700 nouveaux emplois, parmi lesquels 90% sont des emplois à temps-plein. Le taux de chômage au Canada est actuellement le plus faible qu’a connu le pays en une décennie, à un taux de 6,2%. Le taux de chômage au Québec se situe quant à lui à 5,5%, le plus faible jamais enregistré. Cette croissance record témoigne directement de l’efficacité d’une économie pour et par les Canadiens de la classe moyenne, et plus spécifiquement, nos propriétaires de petites entreprises.

Notre plan pour faire croître l’économie en investissant dans la classe moyenne fonctionne et c’est justement parce que nous écoutons les Canadiens et investissons de façon intelligente et ciblée dans les petites entreprises, précisément là où ces investissements auront plus d’impact. Je suis impatient de vous tenir à jour concernant notre plan pour continuer à bâtir un système de taxation plus équitable et qui travaille pour les petites entreprises, ainsi que pour tous les Canadiens. De toute évidence, leur succès sera le nôtre.

Peter Schiefke
Député de Vaudreuil-Soulanges